PRÉSENTATION DE L'ASSOCIATION


 

Créée en 1966, mise en sommeil en 1988, l’AJAL (Association Jeunesse Arts et Loisirs) renaît en 2003 autour d’un groupe de jeunes souhaitant organiser dans le village de Sauveterre-de-Rouergue des animations culturelles autour des musiques actuelles.

 

A partir de cette date, l’association va avoir pour objet l’organisation de festivals, de concerts et d’évènements ayant pour consonance principale les musiques actuelles, l’art de la rue, la création artistique et l’animation du territoire.

 

Cette association a toujours su animer en impliquant les bénévoles du village de Sauveterre-de-Rouergue. Les forces vives de l’association représentent jusqu'à 200 bénévoles sur certaines manifestations, fait considérable quand on sait que celui-ci compte seulement 400 habitants.

 

VALEURS & AMBITIONS

L’AJAL s’inscrit dans un double objectif de développement local et de création de lien social autour des valeurs suivantes :

-          Développer la Diversité Culturelle en milieu rural :

-             Lutter contre la désertification rurale

-          Dynamiser le tissu économique et touristique local :

-          Faire rayonner le territoire local :


L’aventure de l’AJAL

 

Il y a plus de 50 ans à Sauveterre de Rouergue né l’AJAL. L’association pose rapidement les bases d’une action locale avec des objectifs bien établis : dynamiser les activités et la culture locale. Au fil des années l’association perdure et prend même une ampleur inattendue, particulièrement grâce à l’organisation régulière de spectacles vivants avec notamment le Roots’Ergue festival. Avec en octobre 2016 la 13ème édition du festival, l’AJAL signe une réelle performance de longévité tant il est rare de voir des festivals de cette taille qui perdurent dans le temps. Bien entendu, l’AJAL doit beaucoup aux membres des bureaux successifs, qui se sont investis et s’investissent sans compter dans une organisation complexe tout au long de l’année. Pourtant, lors de chaque événement, d’autres bénévoles de la première heure, assidus et motivés participent avec plaisir à cette grande aventure. De plus, l’association attire à chaque événement de nouveaux bénévoles qui viennent compléter cette grande famille. Immanquablement, malgré les difficultés, les imprévus ou les tensions liées à l’organisation, une forme de magie semble opérer pour transformer l’événement en grand rendez-vous local tant pour le public que pour l’équipe des bénévoles.

 

A quoi tient cette réussite à la fois culturelle et humaine ?

 

 L’AJAL se distingue sans doute par des valeurs qui émanent de la richesse humaine et la diversité de ses bénévoles. Venant d’horizons variés et avec des bagages culturels multiples, tous recherchent des moments d’implication et de convivialité, ces moments sont souvent l’occasion de s’enrichir sur le plan personnel et professionnel. Dans ces activités multiples, ils partagent surtout des valeurs qui fédèrent leur investissement. Si chaque bénévole se distingue par sa propre culture, il se retrouve généralement dans des valeurs communes à l’ensemble des bénévoles.

 

La culture est souvent la première victime des aléas de l’économie et les difficultés s’accentuent d’autant plus dans les communes rurales où les offres culturelles sont moins abondantes. Il est clair que les bénévoles de l’AJAL, conscients de ce phénomène, s’investissent pour faire vivre la diversité culturelle en milieu rural. Il s’agit de permettre aux populations locales de pouvoir apprécier des artistes de renommée internationale mais aussi des artistes locaux. On notera que la grande convivialité présente à chaque événement permet à tous, public, bénévoles, habitants du village ou visiteurs, artistes peu connus ou artistes reconnus, de se rencontrer et d’échanger. De plus, par la multiplicité des événements que propose l’association (Roots’Ergue festival, Soft’R festival et fête de la Lumière) le  multiculturalisme s’inscrit naturellement dans les valeurs de l’AJAL et l’association s’enrichie constamment de nouvelles rencontres avec le public, les bénévoles ou les artistes. A travers des débats organisés, des conférences ou de manière informelle, chacun a l’occasion de s’enrichir en partageant des idées, un savoir, une culture.

 

 

Lors de chaque événement, les valeurs de l’AJAL sont diffusées concrètement ou symboliquement afin que le public soit sensibilisé. La production locale, le patrimoine naturel, le patrimoine culturel ou l’écologie reviennent régulièrement dans les causes défendues par l’association. On retrouve par exemple un marché bio de producteurs locaux ou des ballades organisées pour découvrir la richesse du patrimoine naturel local. Lors de la fête de la Lumière en été, public et bénévoles profitent du cadre exceptionnel de cette bastide du XIIIème siècle récompensée par les labels « Plus beaux villages de France » et « Pays d’Art et d’Histoire des Bastides du Rouergue ».

 

Sauveterre de Rouergue n’est pas seulement le lieu où l’AJAL organise des concerts, l’association contribue pleinement à la vie du village car il existe une synergie entre attractivité, culture et économie. La vie du village est de fait redynamisée par les événements de l'association. Des activités partagées et un mélange inter générationnel permettent de tisser ou de conforter les liens entre les habitants du village. Chaque événement permet au public comme aux artistes de découvrir ce village singulier du Ségala, ainsi les artisans, commerçants et les entreprises du village et des alentours profitent largement de cette dynamique locale.

 

Alors que l’individualisme grandissant, stigmatisant, excluant voudrait s’imposer partout, les succès de l’AJAL, notamment grâce à des valeurs fédératrices, permettent à un grand nombre de personnes de trouver une place, une utilité, un rôle, une valeur. Sauveterre de Rouergue se situe aujourd’hui comme l’exemple d’un village qui rayonne à l’échelle internationale, car même en Jamaïque l’on parle avec passion de ce petit village d’irréductibles citoyens du monde.

 

Les valeurs de l’AJAL sont données comme un point de « vie » collectif, comme un objectif à atteindre ou à défendre, elles ne sont ni obligatoires ni indissociables les unes des autres, elles représentent simplement le cœur de l’association auquel chacun peut se raccrocher s’il le désire.