VENDREDI 28 OCTOBRE

[Danakil]

 

 

Debout, toujours et encore, activiste d’une parole libre qui se pare de couleurs chaudes pour mieux faire passer son message, depuis 20 ans Danakil scrute de son regard lucide cette société qui se crispe, ce monde qui laisse de moins en moins de place à l’altérité, bougeant les lignes grâce au pouvoir de ses mots, à l’impact de ses rimes militantes et de ses mélodies chaleureuses.

 

Après deux décennies passées sur les routes d’ici et d’ailleurs, à chauffer à blanc toutes les salles, à transformer toutes les arènes en magma bouillonnant de bonnes vibrations, le collectif parisien n’a rien perdu de sa force, de son envie. Hors de question de baisser la garde, de laisser de vilaines petites odeurs s’installer, de laisser la crise s’installer en nous sans rien faire, alors avec sa musique métissée, son humanisme sincère et le désir de dire les choses comme elles viennent, Danakil revient mettre un peu d’espoir dans nos journées un peu trop sombres depuis deux ans.

 

Et ça tombe bien car s’il y a bien une chose que le groupe sait faire, c’est ré-enchanter notre monde en musique, en y mettant beaucoup d’harmonie et des rythmes capables, en même temps, d’éveiller nos consciences tout en nous faisant bouger. Et puisque, avec eux, rien ne se tait, quoi de mieux que de repartir en live du côté de Sauveterre de Rouergue pour céder à leurs douces vibrations et, ensemble, décréter que l’on n’a pas forcément envie d’être sérieux quand on a 20 ans.